Le théâtre du Grain, le CEARC et Marine Sciences For society ont lancé un appel à auteur-e-s au début de l’été. Nous avons reçu quatre vingt propositions et chacune d’elles nous a touchés, interpellés, déplacés. Et nous avons dû faire le choix de retenir trois propositions.

Trois textes seront écrits avant l’automne 2018. Chacun de ces textes sera l’un des volets d’un triptyque théâtral et donnera lieu à un travail de mise en scène réalisé par Lionel Jaffrès. Trois formes théâtrales distinctes et complémentaires seront créées. Les pièces pourront être jouées indépendamment les unes des autres ou réunies.

Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines - Jean-Paul Vanderlinden (enseignant chercheur), Eva Bondon (auteure), Juan Baztan (chercheur)
Eva Bondon - Auteure et metteure en scène - Lyon
Mesurer la taille du monde, c’est, avec autant d’échelles que d’habitants, que de disciplines, que de subjectivité et de relativité, que de rêves et de regrets, que de catastrophes, grandes ou petites, faire un puzzle d’histoires. Essayer d’un peu mieux le comprendre. Et puis, avancer.
C’est ce qu’il y a de beau dans ce projet de résidence, ce rassemblement et cette nécessité de (re)penser le monde et l’art dans sa globalité : sortir l’auteur de l’isolement, le scientifique du raisonnement et les habitants des bancs de touches. Ce qu’il y a de beau c’est aussi ce désir de dire le positif en parlant de et pour des gens d’aujourd’hui.

Paris - Lionel Jaffrès (metteur en scène), Jean-Paul Vanderlinden (enseignant chercheur), Juan Baztan (chercheur), Alexis Fichet (auteur) et Ninon Gougay (chargée de coordination Mesurer la taille du Monde)
Alexis Fichet - Acteur, auteur et metteur en scène - collectif Lumière d’août - Rennes
Je mesure un mètre soixante dix neuf, je pèse quatre-vingt un kilos, et je ne connais même pas mon tour de taille. Alors comment puis-je mesurer celle du monde ?
Pourtant, ce titre - Mesurer la taille du monde - me parle : il évoque simultanément le possible et l’impossible, le jeu des échelles infinies, et la capacité de l’homme, tout limité qu’il est, à essayer de connaître, de comprendre, le monde qui l’entoure.
Nous sommes quelques-uns, curieux de nature, à nous inquiéter de ce qui vit autour de nous, intuitivement, dès l’enfance. Cette curiosité, qui est parfois inquiétude, nous pousse à chercher des informations, à observer attentivement, à apprendre les noms des roches, des plantes, des animaux. Il y a des rhododendrons, des blocs de schistes, des cloportes…

Bruxelles - Jean-Paul Vanderlinden (enseignant chercheur), Odile Vansteenwinckel (auteure) et Lionel Jaffrès (metteur en scène)
Odile Vansteenwinckel - Auteure et metteure en scène - Bruxelles
Dans mon univers dramatique, percent des brèches qui s’ouvrent dans un univers plus fantasmatique, fantasmagorique, venant transcender un point de vue sur le réel, posé de façon singulière. De vraies interrogations sur le réel, sur « l’actuel ». Mais un actuel qui est différé, relaté, fictionnel et profondément interrogé. Des mises en relief, en perspective.

Calendrier :
Mars-Octobre 2018 : chantiers d’écriture
Octobre 2018-Juin 2019 : production
Juin 2019-Juin 2020 : création des trois spectacles
À partir de juin 2020 : diffusion