Ingénieur du son

Guillaume Tahon a commencé son travail d’ingénieur du son en 2013, principalement avec des musiciens qui recherchent les mélanges entre le son acoustique instrumental et sa transformation numérique, ainsi qu’au sein de structures de recherche comme l’IRCAM et le Logelloù.

Progressivement il rencontre des artistes de théâtre et met au service de la mise en scène des outils de mise en son des spectacles, jouant sur l’espace, les rapports entre les sources, les modifications de la perception sonore.