Collectif d’artistes / Lieu de création / Zone de partage culturel
12 rue Victor Eusen à Brest Saint-Pierre Quilbignon

Le travail que nous menons à Brest avec le théâtre du Grain consiste à inventer des outils de partage artistique avec des personnes ayant pour désir de porter une parole politique et collective. Nous travaillons ainsi avec des habitants de quartiers stigmatisés, des salariés, des ouvriers, des chômeurs qui cherchent à se faire entendre dans un système qui produit des inégalités et qui rend invisible ou criminalise les plus dominés. Ainsi, nous proposons à chacun de contribuer à des expériences de parole et d’écriture collective se finalisant par des gestes artistiques scéniques. Plusieurs spectacles ont ainsi été créés ou sont en cours de création.

Pour que cette démarche puisse être légitime, nous avons fait le choix de nous implanter dans un quartier de Brest ne disposant pas des mêmes équipements que le "centre-ville". Nous avons ainsi mis en place un lieu de création géré par un collectif d’artistes et ayant pour mission le partage artistique et politique. Nous l’avons nommé "Le Maquis". Ainsi, les artistes permanents du lieu, faisant partie intégrante de la vie de quartier, peuvent construire des liens solides et durables avec les voisins et les structures proches. Par ailleurs, cet espace accueille de manière très régulière des équipes artistiques pour des durées variables. Des rencontres sont organisées afin de mettre en relation les artistes de passage et les habitants. Nous recherchons ainsi une mixité dans les pratiques et chez les personnes s’impliquant dans le lieu.

Ainsi, par l’intermédiaire de créations artistiques et/ou d’élaboration collective, nous cherchons à créer les conditions de rencontre pour que chacun puisse participer, contribuer et s’émanciper.

JPEG - 258.6 ko

« Personne n’éduque autrui, personne ne s’éduque seul, les hommes s’éduquent ensemble par l’intermédiaire du monde. »
Paolo Freire

« C’est un préjugé répandu de penser que le savoir et la culture sont à eux seuls émancipateurs. Ils peuvent permettre de modifier la trajectoire sociale d’un individu, plus rarement d’opérer les déplacements collectifs à même de faire sortir le peuple d’une place assignée par les logiques sociales. Le savoir, la culture, l’art et l’éducation ont été parfois amenés à servir les stratégies les plus oppressives. Seule une éducation populaire authentique pourrait contrer le déni culturel auquel sont renvoyées les composantes les plus dominés du peuple, condamnés à consommer les produits médiatiques d’une sous-culture de masse. »
_ Christian Maurel

JPEG - 110.2 ko

JPEG - 214.3 ko
Le 31 octobre 201 a eu lieu l’inauguration du Maquis, suite à plusieurs mois de travaux. Retrouvez les photographies de Sébastien Durand sur son site

JPEG - 123.3 ko

JPEG - 188.7 ko