Matière Active

Kerourien et les étoiles

11 novembre 2017

Ici et là, les nouvelles du Monde nous parviennent chaotiques, diffuses. Elles nous paralysent, nous figent dans ce sentiment de ne plus avoir aucune prise. Elles nous sidèrent, nous diluent, nous emportent dans la multitude. Cette absurdité nous noie, nous tape le cerveau. Et nous re crachons des posts, comptabilisons des likes, partageons des petites phrases, des petits événements, des petites sensations qui ne servent à rien ou qui nous rassurent. Un peu.
Mais plus loin, plus prêt, là, les étoiles.
Plus prêt.
Être là.
Avec le Monde.
Observer et être un peu les étoiles. Dans nos atomes. Danser, être vivant, miraculeusement dans l’instant. Être en mouvement sur les couches géologiques du Monde. Pliées, écrasées, fusionnées, renversées, fracturées, érodées. Être en mouvement dans l’Histoire. Avec l’Histoire. D’un continent, d’une ville, d’un village, d’un quartier.
Mesurer la taille du Monde.
En être. Partir de là où on est. Et s’ouvrir vers l’infini.

Lionel Jaffrès, jeudi 9 novembre 2017