Le théâtre du Grain affirme une démarche artistique et politique qui se déploie au long cours et qui propose des formes d’écritures scéniques hybrides et expérimentales.

Les artistes qui s’engagent dans ces travaux de recherche s’inspirent du Monde et de sa réalité tangible pour en restituer un point de vue sensible et tendant vers un propos universel.

Il ne s’agit pas de refléter ce qu’on voit et de faire du théâtre un simple miroir mais de chercher par des procédés (...)

>>>>

À quoi sert le théâtre ? Voici une question que l’on s’est posée des milliers de fois, artistes, administrateurs/trices, chargé.e.s de production, de diffusion, de communication... Et pourquoi je fais ça ? Pourquoi je continue ? Cela va faire bientôt quinze ans que nous engageons une partie de nos vies et de notre temps au service d’une recherche et d’un collectif artistiques. Malgré les incertitudes et les limites économiques, liées en partie à des choix politiques (...)

>>>>

Calendrier

  • jeudi 28 mars à 14h30 PAS SANS MOI au théâtre des Jacobins à Dinan (22)
  • jeudi 4 avril à 14h30 BAISSE LES YEUX ! au Vallon à Landivisiau (29)
  • jeudi 4 avril à 20h00 BAISSE LES YEUX ! au Vallon à Landivisiau (29)

> Toutes les dates

Oser parler ; oser se tenir devant les autres ; oser être, dire et se dire. Parler n’engage pas que notre tête mais mobilise tout notre corps. Défi éloquence c’est savoir être par la parole, apprivoiser ses émotions, se mettre en scène pour adopter le ton juste en restant authentique. Transcrire par nos propres mots notre ressenti intime, puis porter cette parole sur scène devant un public, constitue déjà pour la plupart d’entre nous un immense défi. Pour les jeunes (...)

>>>>

Les modifications de certains courants océaniques, les changements de température, l’augmentation du pH, la colonisation par les micro plastiques, les dérèglements biologiques. Nous savons tous intimement que, collectivement, nous produisons des conséquences fâcheuses. D’ici, sur le Marion Dufresne au large de Taïwan, alors que des équipes scientifiques contribuent à la connaissance de ces conséquences souvent d’origines anthropiques, je ressens un double sentiment. (...)

>>>>

Et maintenant que la nouveauté brillante ne peut plus servir de cache-sexe, il est temps d’admettre que nous nous engouffrons sans retenue dans un monde ultra-néo-libéral. Un monde où l’on mise tout sur l’individualisme au détriment du collectif. Dans ce monde qui cherche à nous sidérer par la soudaineté et la violence de ses attaques répétées (EHPAD, santé, fonction publique, associations, migrants, aides sociales, retraites… à vous de compléter la liste ad nauseam), il (...)

>>>>