Le Grain affirme une démarche artistique et politique qui se déploie au long cours et qui propose des formes d’écritures scéniques hybrides et expérimentales.

Les artistes qui s’engagent dans ces travaux de recherche s’inspirent du Monde et de sa réalité tangible pour en restituer un point de vue sensible et tendant vers un propos universel.

Il ne s’agit pas de refléter ce qu’on voit et de faire du théâtre un simple miroir mais de chercher par des procédés d’agencement, de (...)

>>>>

Calendrier

  • jeudi 21 novembre à 14h00 Récit climatique Ils remontent le temps - Festival Ressac - Salle du Clous à Brest
  • samedi 23 novembre à 20h30 L’idôle Hôtel [RESSORTS#4]- L’Alizé (Guipavas)
  • mardi 3 décembre à 10h00 BAISSE LES YEUX ! à L’Arvorik à Lesneven (29)

> Toutes les dates

« Ressorts » c’est une histoire de tournants. Le premier, les participants l’ont pris au début de l’année 2019, quand cette aventure a commencé, puis chaque jeudi lorsqu’ils sont venus au Grain en se disant « Allez ! Pourquoi pas moi ? ». « Ressorts » c’est une histoire d’aller chercher au fond de soi alors qu’on pensait en avoir fait le tour, et d’y trouver encore des ressources et de la matière à création. « Ressorts », c’est une histoire d’envie, de courage, d’oser être qui (...)

>>>>

Pensée de Yogyakarta (Indonésie - Août 2019)

De ma place, je goûte, malgré moi, à la place de la classe dominante, celle des premiers de cordée à qui on facilite tout, pour lesquels on sert la soupe... à condition d’avoir du flouze. Et on se plait à mimer cette classe sociale en se montrant avec des belles voitures, motos, costumes, dans des hôtels de luxe. Il y a sans aucun doute une certaine exaltation à être dans ce rôle de prince héritier, de vip ou de privilégié. Les (...)

>>>>

Quelque chose se termine et il a fallu que ce soit avec fracas Impossibilité de partir sans faire de bruit c’est parfois plus facile à supporter sur la pointe des pieds fermer la porte mais laisse la lumière en partant pour ceux qui restent et qui vont recommencer ailleurs quelque chose se termine alors il faut changer d’identité se re-questionner Qui sommes-nous maintenant une nouvelle graine qui pousserait de notre compost de la merde des animaux pas tout à fait (...)

>>>>

Ils/elles s’avancent avec fébrilité sur la scène et portent un regard, un geste, une parole ; se bagarrent avec eux/elles-mêmes pour ne pas flancher, s’écrouler, perdre pied ; disent les mots qui remontent à la surface - il y a tant de choses à nommer et à faire émerger. Sur notre scène de théâtre, se dressent des vivantes et des vivants. Ils/elles racontent ce qu’ils/elles vivent. Ils/elles s’adressent à leurs semblables avec fragilité, loin des impostures et des faux (...)

>>>>