En 2017, le théâtre du Grain souhaite poursuivre son travail d’exploration de l’ici et de l’ailleurs à travers ses expériences artistiques et scientifiques.

De la géologie à la physique quantique en passant par l’Histoire, les humains disposent d’un tel savoir sur le Monde, qu’ils pourraient en retirer des bénéfices au service de l’environnement et du plus grand nombre. Mais, paradoxalement, tout ce savoir est de plus en plus difficile à mobiliser. Entre désenchantements et sentiments d’être perdus au milieu de l’océan, les sociétés humaines font face à des enjeux déterminants. Et certains tentent de remonter le temps pour y trouver des marqueurs des évolutions du passé, d’appartenir au paysage en étant connecté au temps immanent, d’anticiper les scénarios possibles pour définir un cap durable.

Face aux bouleversements sociaux, sociétaux et environnementaux dont nous prenons conscience au fur et à mesure de nos recherches, nous ressentons bien souvent un sentiment d’impuissance et de vulnérabilité. Scientifiques, artistes, citoyens vivons fortement les enjeux du vingt et unième siècle et les conséquences des changements globaux.

Dans nos démarches transdisciplinaires, il nous semble qu’il nous faut enrichir les regards et les points de vue en associant différentes manières de regarder le Monde et d’agir sur celui-ci. Cette démarche empirique, mais aussi sensible et esthétique, est une tentative de rassembler les ressources pour mieux appréhender la complexité des petites et grandes échelles. Prenant conscience que le chaos du Monde a pour conséquences les chaos intérieurs de chacun-e d’entre nous, et inversement, nous tentons de connecter le local et le global, la culture et la nature, l’individu et l’environnement. C’est l’enjeu d’une action commune artistique, scientifique et politique.

MESURER LA TAILLE DU MONDE est un programme de recherche scientifique et de création artistique défini pour la période 2017-2021. Il porte sur les modalités de mise en adéquation des échelles de temps, des valeurs et des diversités des regards. Les questions explorées permettent aux artistes, aux scientifiques et à l’ensemble de la société de faire sens, conjointement, du passé, des actes à poser aujourd’hui face aux changements globaux, et des désirs que les communautés humaines projettent dans un avenir profondément incertain.

Ce programme donnera lieu à plusieurs travaux de recherche et de création. Chaque « mesure » participera à enrichir la matière et les réalisations qui en découlent :

- Campagne océanographique en mer de Chine
- Expositions à partir de trois campagnes océanographiques (Acclimate, Rockall-Mingulay et STEP) et de travaux de recherche à Uummannaq (Groenland)
- Un site internet dédié à MESURER LA TAILLE DU MONDE
- Travail d’enquêtes et de mesures de terrain (collège, quartier, territoires, villes...)
- Expérimentations de terrain / quartier (Projet COCLISERV)
- Agoras (Forums, débats, échanges...)
- Liens entre des équipes internationales francophones (Canada, Sénégal, Belgique, France, Portugal, Maroc...)
- Une création théâtrale : un triptyque art-science
Pensé, écrit en binôme – Mise en scène par Lionel Jaffrès

Autres partenaires :
LEMAR
Fondation Daniel et Nina Carasso)
Collectif pour la Culture en Essonne
Diagonale Paris-Saclay)
LSCE
LPG

Mesurer à Lanvéoc (Festival Ex-île) - Finistère

Lionel Jaffrès, Marie Vélardi, Jean-Paul Vanderlinden et Valérie Masson Delmotte (Festival Curiositas - Photo Angélique Gilson)
JPEG - 183.6 ko