« Je frappe
À petits coups répétés
Jamais très forts
Mais réguliers
Tous les jours ou presque
Je reviens toujours au même endroit
Précisément au même endroit
J’éprouve la solidité de la zone
J’en goûte la souplesse
J’observe la matière qui petit
à petit se creuse
Et je continue
Je frappe régulièrement
sans jamais me lasser »

BAISSE LES YEUX ! est un spectacle écrit à partir de témoignages d’adolescents sur le harcèlement, un sujet souvent caché, nié, minimisé. Alain Maillard a eu envie d’entendre la parole des victimes, mais aussi des témoins, des protecteurs et bien sûr des oppresseurs. C’est une histoire de solitudes, intimes ou publiques, qui décrivent et revivent les états intérieurs liés à cette question complexe. Le jeu des comédiens, leur chorégraphie, la musique jouée en direct, amènent, avec humour, poésie ou brutalité, une prise de conscience aiguë du vécu intime des adolescents.

Poser la question du harcèlement, c’est poser la question de la violence, de la fragilité et des pulsions qui nous habitent. C’est aussi poser la question de l’identité, qui est au cœur du passage adolescent.

BAISSE LES YEUX ! TEASER #2 from Le théâtre du Grain on Vimeo.

« Qui es-tu quand tu es harcelé-e ?
Qui es-tu quand tu harcèles ?
Le harcèlement peut créer des traumatismes, des névroses qui laissent des traces, mais dont on se sort – bien – le plus souvent.
J’avais envie de faire parler les adolescents sur cette question sensible.
J’avais envie d’entendre la parole des harcelés, mais aussi des témoins, des protecteurs et bien sûr des harceleurs.
J’avais aussi envie de faire parler les parents et les éducateurs : principale, CPE, professeurs, surveillants…
Je les ai longuement interrogés pour en extraire un texte multiple, reflétant les états et les étapes du harcèlement. Une suite de monologues, car le harcèlement est une histoire de solitudes, intimes ou publiques, qui décrivent et revivent les états intérieurs liés à cette question complexe et fragile. »
Alain Maillard

BAISSE LES YEUX !

Des semaines de mise en confiance, d’enquête, de contributions, ont été nécessaires pour les voix se délient. Alain Maillard en a écrit un texte qui sert de point de départ à une création où musique, théâtre et danse se mêlent. Les univers sonores, les corps, les voix se répondent, se soutiennent ou offrent un contrepoint pour faire éprouver, ressentir.

Le musicien, au cœur du plateau, joue en direct à la guitare et sur machines une partition immersive pour faire entendre au spectateur le silence, la brisure, le désamour.
Multiple et protéiforme, l’univers musical œuvre et devient les voix des personnages. Il prend aussi l’espace poétique pour ouvrir l’espace de la parole cachée, là où les mots sont trop petits, trop impuissants, trop émoussés, trop valises, trop faux, trop faibles.

Chacun des quinze textes est ainsi une proposition de matière, de rythme, nourrie par un travail chorégraphique, transposition artistique des tensions, des sensibilités, mais aussi des relâchements vécus dans la situation du harcèlement.

Les dimensions réelles et fictionnelles se télescopent, créant une prise de conscience aigue du vécu intime des adolescents.

JPEG - 406.5 ko

ÉQUIPE ARTISTIQUE
Alain MAILLARD (auteur et metteur en scène)
Morgane LE REST (assistante à la mise en scène),
Julien DERIVAZ (comédien)
Anaïs CLOAREC (comédienne)
Xavier GUILLAUMIN (compositeur et interprète)
Stéphane LEUCART (créateur lumières)
Adeline MAZEAU (régie lumière)
Dorothée DELABIE (chorégraphe)
Charles ROUSSEL (scénographe)

JPEG - 172.9 ko
Suite à la création de Réservoir Jungles en 2011, BAISSE LES YEUX ! s’inscrit dans la continuité du projet artistique de la compagnie : questionner les adolescents et leur entourage sur des problématiques qui les concernent.
Aborder la question du harcèlement part à la fois d’un désir personnel d’Alain Maillard de creuser cette thématique et du constat d’une réalité à laquelle sont confrontés de nombreux enfants et adolescents.
Le travail de contribution a été mené au sein de plusieurs collèges du Finistère en 2015, notamment dans le cadre d’un jumelage avec le collège « Nelson Mandela » à Plabennec. La relation de confiance entre la communauté éducative et la compagnie a rendu possible une rencontre entre l’auteur et les élèves.

Les contributeurs ont été des harcelés bien sûr mais aussi des harceleurs, des témoins et des protecteurs, permettant ainsi d’ouvrir tous les champs possibles sur cette question. De même, les témoignages de la communauté éducative (principale, conseiller principal d’éducation, professeurs, assistant de vie scolaire, etc.) et de certains parents, a donné une portée et une globalité à la perception de la question.

La pièce est créée au cours de quatre semaines de résidences au fil de l’année 2016 au Quartz à Brest, à La Gare au Relecq-Kerhuon et à la Chapelle Dérézo

JPEG - 295 ko

BAISSE LES YEUX ! Saison 2017-2018

Les premières dates, en Finistère :

SEPTEMBRE – Le Roudour à Morlaix – Saint-Martin-des-Champs
Mercredi 27 à 9h30 et Vendredi 29 à 9h30 et 14h30
OCTOBRE – L’Arthémuse à Briec
Mardi 3 (séances scolaires en journée)
DECEMBRE – C.A.C. à Concarneau
Mardi 19 à 19h30 (tout public)
JANVIER – T.S.T à Saint-Pol-de-Léon
Jeudi 18 (séance scolaire en journée)
AVRIL – L’Alizé à Guipavas
Vendredi 20 à 14h (scolaire) et 20h30 (tout public)
JUIN – Espace François Mitterrand à Plouzané
Lundi 4 et mardi 5 juin (scolaires)

Un échange en salle avec l’équipe artistique est prévu à l’issue de chaque représentation.

Dossier de présentation en cliquant sur l’image

Dossier de diffusion BAISSE LES YEUX !

Le premier teaser du spectacle, par Sébastien Durand

BAISSE LES YEUX ! Teaser du spectacle par Sébastien Durand from Le théâtre du Grain on Vimeo.

Retrouvez la Page Facebook de Baisse les yeux !

Accueilli et soutenu par Quimperlé Communauté, Morlaix Communauté, la Ville de Plabennec et la Ville de Brest. Soutenu par le Conseil Départemental dans le cadre de l’Aide à la création et par l’Adami. Le théâtre du Grain est soutenu par la Ville de Brest et la Région Bretagne.
L’Adami, société des artistes-interprètes, gère et développe leurs droits en France et dans le monde pour une plus juste rémunération de leur talent. Elle les accompagne également par ses aides financières aux projets artistiques.